Future Design

Le projet

Le monde moderne fait  face à de multiples défis, tant sociaux qu’économiques et environnementaux. Ces enjeux, traduits politiquement, posent un défi de temporalité car ils doivent être envisagés sur le long terme. Il s’agit de problèmes intergénérationnels dont les échéances vont de quelques décennies à un siècle. Mais les décideurs ont tendance à penser à ces questions à l’échelle de quelques années, tout au plus. Ils se retrouvent de plus face à un paradoxe : les tendances actuelles présagent des effets irréversibles de nos choix collectifs sur les générations futures, mais inverser ces tendances demanderait des sacrifices importants de la part de la génération présente …

Le Future Design est une tentative de résoudre ce dilemme. C’est un mécanisme d’élaboration de décisions qu’un groupe dirigé par Tatsuyoshi Saijo, professeur à l’université de technologie de Kochi, et Keishiro Hara, professeur associé à l’université d’Osaka et chargé de mission au RIETI, préconise depuis 2012. Son idée de base est étonnamment intuitive et simple : si personne n’est en mesure de protéger les intérêts des générations futures, il faut désigner des personnes pour “endosser le rôle des générations futures”. Il s’agit du même raisonnement que les scénarios de jeu de rôle [1].

L’approche du Future Design présente de multiples intérêts. Elle permet notamment une prise en compte à la fois des générations présentes et futures dans les prises de décisions, ce qui permet de prendre des décisions durables. De plus, elle place l’individu au centre de la prise de conscience : celui-ci ne se sent ainsi plus soumis à des politiques qu’il serait contraint d’accepter, mais devient véritablement acteur de changements responsables de la société. Collectivement comme individuellement, le Future Design semble donc une voie prometteuse pour changer nos instances décisionnelles. Quelques applications pratiques ont été mises en œuvre au Japon, mais aucune n’a encore vu le jour en Europe où le Futur Design reste encore largement méconnu.

La Fabrique des Questions Simples accompagne depuis janvier 2021 les expérimentations Future Design des étudiants du module environnement de l’ENS de Lyon.


[1] KOBAYASHI Keiichiro, « Future Design: A New Policymaking System for Future Generations ».

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search